Italiano English Francais Deutsch Espanol Nederlands
www.vacanzealcantara-sicilia.com
Francavilla di Sicilia
 
Francavilla di Sicilia est situé au centre de la Vallée de l'Alcantara, en province de Messine. Tres voisine à Taormina et à Giardini-Naxos il est excellente comme de base pour excursions dans la Vallée de l'Alcantara. Son territoire est sillonné du fleuve S. Paolo et du torrent Zavianni, les deux affluents de l'Alcantara. Francavilla di Sicilia se leva parmi le 1000 et 1100. Les premières données historiques sûres sont étroitement liées à la figure de San Cremete, un ermite, qui pendant la domination arabe, vivait sur la plate-forme rocheuse dans la zone appelée Calme, celle communement connue comme « à Badiazza » et qu'on trouve dans tu presses de la bifurcation Novare de Sicile-Mojo Alcantara environ à 4 km du centre. Lorsque le conte Ruggero d'Altavilla passa dans cette zone avec son suivi, Cremete les églises une aide pour construire un Monastère sur le château où il menait sa vie solitaire. Le conte Ruggero consentit et entre le 1090 et le 1100 il fut achevé le Monastère de S. Sauveur de Calme où on établit les moines de l'ordre Basiliano. Autour à on lui formera ensuite des agglomérations de maisons. Dans un premier temps il s'agissait seulement d'installations de groupes de paysans qui travaillaient pour les moines puisque, il se raconte que Ruggero avait établi qu'elles étaient propriété du Couvent toutes les terres qu'on voyait de la hauteur sur laquelle il était posé. Quelques décennies plus tard, sur une colline loine 3 km en ligne droite de la zone Il calme, fut construit en position stratégique le Château Féodal, de sorte que il constituait un point de référence et de salut pour la population. On suppose que la construction du château se soit produite parmi le 1120 et le 1180, comme quelques historiens le fait remonter au temps de Guglielmo l'D'Altavilla, dicton « Malo » (1120 - 1166) ; pour autres par contre il fut édifié sous le règne de Guglielmo II, dit le « Bons » (1153 - 1189), fils du précédent. Aujourd'hui de l'ancien Château féodal ils restent seulement les ruderi. Les pierres sont soudées avec chaux malfitana beaucoup employée en tant que les anciens. Du côté est, les ruderi sont représentés de gros et haut murs, qui se dressent monumentaux sur les ciglione dominant le raide mur du col. Elle reste en outre la soudure de maçonnerie entre la ligne des ciglione et le haut murage. Parmi les ruderi de la division interne ; dans une cour, on trouve les restes d'une grande citerne qui devait être de primaire utilité pour les presidiatori du lieu. Selon le légende le nom naît parce que, après les mouvements messinesi le Dauphin de France descendîmes en Sicile et fut reçu du roi Ruggero de Lauria de Castiglione di Sicilia, à 5 km de Francavilla di Sicilia. Le Dauphin se tomba amoureux d'Angelina, fille du roi de Francavilla, amour rendu du prince. Il se raconte que les deux tombés amoureux employaient s'échanger des messages sentimentaux avec des lumineuses lanternes et dans les nuits insomniaques, lorsque la vallée était plongée dans l'obscurité, du trifore des deux ressautant Châteaux clignotaient, mélodieux au coeur, les doux serments. Franche, ancella d'Angelina, indifférente spectatrice des effusions de sa belle padrona, pendant que les feux parlaient de rêves et de souvenirs, il aimait des ddormentarsi, si bien que la castellana était forcée à en solliciter veille : « Franca, vigghia ! pieux ma Franca, vigghia » (c'est-à-dire : « Franca, il veille », faute pour moi « Franca, veille ») et plus tards, en voulant se rappeller du légende d'Angelina baptisèrent le noyau des résidences avec le nom de Francaveglia, qui se perfectionna en Francavilla. Selon l'histoire le nom dérive de la domination française, et précisément du terme franc-villas, c'est-à-dire Ville Franche, parce qu'originairement la citadine ère exempte du paiement de taxes.
 
À voir :
** Le Couvent et l'Église des Cappuccinos, importantes oeuvres et sculptures de bois du 600 (visite guidée)
** Fontaine Veine, célèbre pour les « 18 schicci »
** Église de San Paolo du siècle XV et de sa fontaine, symbole de Francavilla di Sicilia actionne réalisée de l'école des Gagini
** Église du Annoncée remontant au 1550
** L'Église des Carmine du siècle XVII et le Vicomte Ruffo
** L'Église matrice, le château et le bourg du moyen âge
** Piazza San Francesco, Palazzo Cagnone et l'antiquarium
** les places
** le gurne de l'alcantara
 
Palazzo Cagnone - Piazza San Francesco - Francavilla di Sicilia - Évocation Médiévale
 
** nostalgie du passé... Comme étions ...

 
 
 
 
www.vacanzealcantara-sicilia.com

 

Top page ^